Vous êtes dans : Accueil > Découvrir > Découvrir Senlis > Les musées de Senlis > Le musée d 'Art et d'Archéologie

Le musée d 'Art et d'Archéologie

Musée d'Art et d'Archéologie situé dans l'ancien Palais Épiscopal

En attendant sa réouverture, visitez virtuellement le Musée d'Art et d'Archéologie

Attention quelques salles fermées à la visite : Tour gallo-romaine, chambre des anges et Galerie Renaissance.

Le musée est aménagé dans l'ancien Palais épiscopal. Au sous-sol, des fouilles ont mis au jour les vestiges d'un habitat gallo-romain et la base du rempart du IIIe siècle constituée d'éléments sculptés provenant des édifices antiques situés à proximité.

Importantes collections d'archéologie : gallo-romaine (socle en bronze, dédicacé à l'empereur Claude, Ier siècle ; exceptionnelle série d'ex-voto de la forêt d'Halatte), mérovingienne (bijoux, verreries), médiévale (belle statuaire).
Salles de peintures du XVIIe au XXe siècle : Philippe de Champaigne, Lucas Giordano, Solimena, Corot, Boudin, Sérusier et salles consacrées à des artistes senlisiens : Thomas Couture* (1815-1879) d'une part, Séraphine de Senlis (1864-1942) et les grands peintres "naïfs" du XXe siècle (Bombois, Bauchant, Vivin, Peyronnet), d'autre part.

 ©Musées de Senlis

*Thomas Couture  (1815-1879) : Né à Senlis, 40 place de la Halle, d'une famille de cordonnier. Installé à Paris, il entre dans l'atelier du Baron Gros. Et en 1837, il remporte le Second Prix de Rome. Triomphant en 1847 au Salon avec une vaste composition historique "Les Romains de la Décadence" (Musée d'Orsay), il ouvre un atelier où Manet et Puvis de Chavannes deviennent ses élèves. 

Il reçoit de nombreuses commandes : L'Enrôlement des Volontaires en 1792 (Musée départemental de l'Oise), le Baptême du prince impérial en 1856 (Musée national du Château de Compiègne). 
En 1859, marié, il revient à Senlis et installe son atelier dans la Chapelle du Chancelier Guérin (actuel musée d'art et d'archéologie). Il réalise quelques peintures de son passage à Senlis, aujourd'hui conservées dans le Musée d'art et d'archéologie. Puis, il finit sa vie au château de Villiers le Bel en 1879.
Une statue représentant le peintre est  présente entre la rue Thomas Couture et Cours Thoré Montmorency.

© Musées de Senlis

Qui était Séraphine Louis ?

(1864-1942) : Née à Arsy dans l'Oise, bergère, puis femme de ménage chez les soeurs de St Joseph jusqu'en 1902. En 1906, elle s'installe dans sa maison rue du Puits-Tiphaine à Senlis. Vers 1908-1910, elle commence à peindre, à la gouache, puis au ripolin sur des objets et des meubles. En 1912, Wilhem Uhde découvre le talent de sa femme de ménage et l'encourage. Aidée financièrement, elle expose en 1927 trois toiles de grandes dimensions où elle rencontre un grand succès. Elle ne se consacre alors plus qu'à la peinture.
A partir de 1930, elle multiplie dépenses et excentricités. En 1934, elle est internée à l'hôpital psychiatrique de Clermont (Oise) où elle meurt en 1942.

Musée d'Art et d'Archéologie :

Port du masque obligatoire.

Ouvert de 10h à 13h et de 14h à 17h30 du mercredi au dimanche.

Fermé le lundi et le mardi.

Fermé les 25 décembre, 1er janvier et 1er mai.

Entrée : Place Notre-Dame
Tél. : 03.44.24.86.72
Fax. : 03.44.71.34.63
.
http://musees.ville-senlis.fr/  

Tarif plein : 6 euros par personne pour ce musée et celui de la Vénerie. 

Tarif réduit : 3,50 euros par personne

  • Groupes (plus de 10 personnes)
  • Étudiants de 18 à 25 ans
  • Seniors (plus de 65 ans)
  • Personnes handicapées
  • Bénéficiaires de minima sociaux (RSA, ASS, AAH, Minimum vieillesse, chômeurs)
  • Bénéficiaires de dispositifs partenariaux spécifiques
  • Enseignants sur présentation de la carte de l'Éducation nationale
  • Visiteurs de la Route des musées de Chasse en France sur présentation d'un ticket d'entrée à l'un des musées participants (musée de la Chasse de Gien, musée de la Chasse et la Nature de Paris, musée du Veneur de Montpoupon)

Gratuité sur présentation d'un justificatif aux :

Gratuit pour tous le 1er dimanche de chaque mois.

Ajouter à mon carnet de voyage

Partager cette page