Vous êtes dans : Accueil > Découvrir > Découvrir Senlis > Histoire et Patrimoine > Le Pouvoir royal

Le Pouvoir royal

Senlis : ville Gallo-romaine et royale, berceau de la dynastie capétienne.

Augustomagus Sulbanectium s’enferme au IIIème siècle dans une muraille pour se protéger des invasions barbares. Les remparts et 16 tours subsistent.

Le château royal vit passer tous les rois de France depuis Clovis (481 – 511) qui vénérait les reliques de saint Rieul en 511. Depuis Childebert, fils de Clovis, le comté de Senlis a été une propriété royale.

Charles le Chauve (843 – 877) venait pour Noël.

Grands veneurs furent tous les rois de France. C’est à la suite d’un accident de chasse dans les giboyeuses forêts d’alentour, en 987, que meurt Louis V, le dernier des Carolingiens : en grande hâte, au château, est élu le duc des Francs Hugues (941 – 996), le premier roi capétien.

Les vestiges du château, qui se dressent devant nos yeux, datent en partie du XIe et XIIe siècle. Pendant ce siècle ce fut, sous le règne de Louis VI le Gros (1081 – 1137), une des périodes les plus fastueuses de Senlis. En 1173 Louis VII approuve la charte Communale.

A l'époque de Philippe Auguste (1165 – 1223), on fait édifier le deuxième rempart de Senlis qui enserre 45 hectares, aujourd’hui espace du Secteur Sauvegardé.

Saint Louis (1214 – 1270) qui affectionne le séjour à Senlis, en poursuit l’embellissement et l’agrandissement.

Philippe IV le Bel (1268 – 1314) y résida, Louis XI signe la « paix de Senlis » avec le Duc de Bourgogne en 1473.

Henri II (1519 -1559) est le dernier roi qui séjourna à Senlis.

C’est de Senlis que part Henri IV à la conquête définitive de Paris et de son royaume.

La présence des rois de France à Senlis a participé à une vie ecclésiastique importante.

 

Ajouter à mon carnet de voyage

Partager cette page